Weekend à l’Opéra

01.07.2016

Weekend à l'opéra 

Les 9 et 10 juillet / Osvitnia Stanciya

31V1, rue Pouchkinska

Le festival international d'art lyrique d'Aix-en-Provence s'invite à Kiev, avec la retransmission en exclusivité de Cosi fan Tutte de Mozart, oeuvre d'une grâce absolue proposée dans une mise en scène originale du cinéaste français Christophe Honoré, et Pelléas et Mélisande de Debussy, mis en scène entre rêve et réalité par Katie Mitchell. Avis aux amateurs et ceux qui ne le sont pas encore : les projections seront gratuites! 
 
Comme chaque année depuis 2007, le Festival d’Aix-en-Provence propose aux structures qui le souhaitent de projeter sur grand écran et en Full HD les opéras qui sont créés chaque été. En 2015, 47 projections ont eu lieu à travers le monde, de l’Espagne à la Turquie et du Maroc à la Corée du Sud, accueillant plus de 10 000 spectateurs.
 
Voici les dates et les titres des opéras du Festival d’Aix 2016 qui seront projetés :
 
Le 9 juillet à 19h 
Pelléas et Mélisande (C. Debussy), mise en scène de Katie Mitchell 
Dans la forêt où il s’est perdu, Golaud rencontre Mélisande. Il l’épouse et la conduit dans son pays, au sein du château familial. Là, Mélisande apprend à connaître Pelléas, demi-frère de Golaud. Quelque chose naît entre eux deux. « Quelque chose qui est plus fort que moi », murmure Mélisande. Quelque chose que Golaud ne parviendra guère à tirer au clair, ce qui précipitera la tragédie. Sur un canevas vieux comme l’Occident, l’écrivain symboliste Maurice Maeterlinck a tissé une pièce d’ombre et de lumière dont Claude Debussy a fait un opéra tressé de mystère, cousu de silence. Katie Mitchell exalte le réalisme onirique de ce chef-d’œuvre dans une nouvelle production attendue, d’autant qu’elle est enluminée par le Philharmonia Orchestra placé sous la direction d’Esa-Pekka Salonen. D’Allemonde en Aix, la beauté suffocante de Pelléas et Mélisande demeure intacte.
     
Le 10 juillet à 19h
Cosi fan Tutte (W.A. Mozart), mise en scène de Christophe Honoré 
Ferrando et Guglielmo sont fiancés à deux sœurs, Dorabella et Fiordiligi. Afin de prouver à un vieux philosophe que leurs adorées sont fidèles, ils font mine de partir à la guerre, reviennent déguisés en étranger et, sous ces fausses identités, courtisent les deux belles. Mais voilà que leur plan déraille : chacun se retrouve à poursuivre la fiancée de l’autre… Les couples d’origine sortiront-ils indemnes de ce jeu de l’amour et de la cruauté ? Le cinéaste et metteur en scène Christophe Honoré s’empare de cette question dans une nouvelle production qui explore les rapports de force entre ces personnages gouvernés par leur désir, sous un brûlant soleil au diapason de la partition claire-obscure de ce Mozart si proche de Marivaux. Cette moiteur sensuelle, c’est le Freiburger Barockorchester qui la suscitera sous la direction de l’éminent mozartien : Louis Langrée.
 
 
ENTREE LIBRE. 
 
VEUILLEZ VOUS ENREGISTRER POUR:
Le 9 juillet ici
Le 10 juillet ici