Rencontre avec Dominique Fernandez de l’Académie française

26.04.2016

Le dictrionnaire de la langue française.
Rencontre avec Dominique Fernandez de l’Académie française
 
26 avril à 18h30
Kyivskiy boudynok knygy / 11/61, rue Lva Tolstogo
 
Passionnés par leur langue, les Français discutent, débattent et se battent pour la préserver. Dès 1635, à une époque où la langue française était foisonnante et désordonnée, Richelieu a fondé l’Académie française dans le but d’établir et de contrôler son usage. L’Académie a été placée sous la protection du roi, elle se trouve aujourd’hui sous celle du président de la République. Par cette création originale, Richelieu a fait des écrivains français des personnages d’Etat, leur reconnaissant un statut social unique, constitutif de l’exception française.
La principale tâche confiée à l’Académie française est d’établir un dictionnaire, dont la vocation est d’être perpétuellement renouvelé au gré des évolutions de la langue qui accompagnent les transformations de la société. La réforme de l’orthographe récemment annoncée en France a de nouveau placé la langue française et l’Académie française au cœur de l’activité.
Comment fait-on un dictionnaire ? Quel est le rôle de l'Académie française ? Dominique Fernandez répondra entre autres à ces deux questions.
 
Né le 25 août 1929, Dominique Fernandez a écrit une œuvre importante, composée d’une soixantaine d’ouvrages (romans, essais, traductions, récits de voyages). Il mène une carrière d’écrivain et de critique littéraire depuis 1958. En 1974, son roman Porporino ou les Mystères de Naples est couronné par le Prix Médicis. On lui doit l’invention de la « psychobiographie ». Il obtient en 1982 le Prix Goncourt avec Dans la main de l’ange. Un roman qui puise dans la vie de Pasolini, écrivain et cinéaste italien.
Élu à l’Académie française, le 8 mars 2007.