Chana Orloff

Chana Orloff (1888 – 1968) est une sculptrice française d’origine ukrainienne. Née à Tsare-Konstantynivka, dans la région de Donetsk, elle quitte l’Ukraine à l’âge de 16 ans pour déménager en Palestine avec sa famille. En arrivant à Paris en 1910, elle s’inscrit à la prestigieuse Ecole des Arts Décoratifs et suit en parallèle des cours de sculpture au sein de l’Académie russe, située en plein cœur de Montparnasse, quartier phare des artistes de l’époque. Durant cette époque, elle se lie d’amitié avec d’autres artistes juifs ayant quitté l’Empire russe comme March Chagall, Chaïm Soutine ou encore Ossip Zadkine.

Spécialisée dans les portraits et la réalisation de bustes en bois, bronze ou ciment, son style personnel traduit la modernité de son approche en se concentrant sur les caractéristiques principales de ses modèles. Considérée comme l’une des grandes figures de la sculpture moderne, elle devient la portraitiste des élites parisiennes des années 1920. Arès avoir réalisé des portraits de Picasso, de Braque ou encore de Matisse, elle est faite Chevalier de la légion d’honneur en 1925 et obtient la nationalité française. Elle partage ensuite sa vie entre la France, où elle entretient des liens avec les artistes d'Europe centrale et orientale et Israël, où elle réalise de nombreuses sculptures pour des lieux publics.