Rencontre avec Lydie Salvaire, écrivaine

07.11.2016

Le 17 novembre à 18h30
librairie / 3, rue Lyssenko

Lydie Salvayre est l’une des romanciers français les plus reconnus de sa génération. Son œuvre, composée d’une vingtaine de livres, est traduit en une vingtaine de langues. Son quatrième ouvrage, La Compagnie des spectres (Seuil, 1997), lui a valu le prix Novembre. Elle a reçu en 2014 le Prix Goncourt pour son roman Pas pleurer (Seuil).

Lydie Salvayre, née Lydie Arjona en 1946 dans le sud de la France d'un couple de républicains espagnols qui ont fui le franquisme à la fin de la Guerre civile espagnole à 1939.
Son père était Andalou et sa mère catalane. Lydie Salvayre passe son enfance à Auterive, près de Toulouse. Après une Licence de Lettres modernes à l’Université de Toulouse, elle fait ses études de médecine à la Faculté de Médecine de Toulouse, puis son internat en psychiatrie. Elle devient pédopsychiatre et exerce ce métier pendant plusieurs années.

Elle commence à écrire pour des revues dans les années 70, et publie chez Julliard en 1990 La Déclaration. Ce premier roman est bien reçu par la presse et obtient le Prix Hermès du premier roman. Elle devient la compagne de l'éditeur Bernard Wallet, fondateur des éditions Verticales.

Ses romans décrivent les  violences du quotidien et de la société ( La Compagnie des spectres, Les Belles âmes ), l'étouffoir de la cellule familiale ( La Puissance des mouches, La Méthode Mila ), le laminoir du travail ( La Vie commune, La Médaille ), les méandres et la versatilité de l'âme humaine. Elle n’hésite pas à faire sienne la langue philosophique de Pascal ou Descartes, pour dénoncer avec ironie les hypocrisies sociales et familiales. Choisissant le rire plutôt que le pathos, le verbe incendiaire plutôt que la complaisance du désespoir, ses romans sont un pied de nez à l'esprit de sérieux et à la langue de bois.

Plusieurs de ses romans, où la voix est importante, ont été adaptés pour le théâtre : La Puissance des mouches, La Compagnie des spectres, La conférence de Cintagabelle, Les Belles âmes, etc. Certains de ses textes ont aussi été mis en musique.

Avec traduction consécutive en ukrainien

ENTREE LIBRE