Obscures de Joël Bloch - Photographies

06.09.2016

Obscures de Joël Bloch - Photographies
 
Du 7 au 25 septembre
30, descente Saint-André / restaurant "Vernissage"
 
Des corps parfaits de femmes caressés par la lumière… Des corps solitaires face à la part croissante de la nuit… C’est beau, c’est vibrant !
D’abord les corps, des corps parfaits de femmes voluptueuses, caressés par une lumière parfois douce et chatoyante, parfois crue et violente. Des corps sculpturaux révélés avec pudeur pour attiser le désir, mais souvent prostrés dans une attente résignée. Celle de cette obscurité grandissante comme le néant, cette obsession de la mort qui me hante et qui grignote le cadre jusqu’à s’imposer comme un sujet à part entière: la solitude des corps, aussi parfaits soient-ils, dans cette ligne droite infinie de laquelle surgissent nos vies comme d’infimes tâches de lumière jetées dans l’abîme.