GOGOLFEST 2014 : participation française

12.09.2014

L'Institut Français d'Ukraine s'associe au festival Gogolfest, créé et dirigé par Vlad Troitsky, et programmé cette année du 11 au 21 septembre sur le site de Vydoubtchi.

12 et 13 SEPTEMBRE

21:00

Vydoubichy / 7-v, rue Inzhenerna / bâtiment G-1

Acheter des places

RESIST(R)ANCE : création musicale

Inspirée des recueils « Feuillets d’Hypnos » de René CHAR et « Héros Limite » de Ghérasim LUCA, cette création interroge la notion de « Résistance » mais aussi celle de « Transe » et de « Transcendance ». La culture et les arts ne menant pas une existence retranchée à l’abri des conflits, quel est le sens de « résister » à notre époque ? l’art peut-il nous aider  à transcender nos craintes en nous invitant, telle une danse collective, à une forme de « transe » partagée et engagée ?
Composée et dirigée par Patrick FRADET, cette création prend la forme d’une suite musicale d’une heure trente qui évolue au cœur des musiques actuelles. Elle prend son inspiration dans de nombreux processus musicaux : l’électronique, l’acoustique, l’improvisé, l’écrit, le son et le visuel programmés ou transformés en temps réel, le design sonore et lumineux, le chant, le texte, ainsi que de nouvelles approches rythmiques et formelles…, et s’appuie sur l’alliage d’outils technologiques et d’instruments traditionnels.
 
Dans le cadre du Gogolfest 2013 Resist(r)ance gagne de nouvelles forme avec la scénographie de Vlad Troitsky, avec la participation des Dakh Daughters et les musiciens de l'Académie musicale Glière.
 
Scénographie : Vlad Troitsky
Création musicale : Patrick FRADET
Vidéo : Thibault Walter
Mise en son / spatialisation : Jérôme TRANCHE

19 septembre 

18:30

Vydoubichy / 7-v, rue Inzhenerna / bâtiment G-1

Acheter des places

SCARLATTI GOES ELECTRO : DJ-set à Gogolfest

Scarlatti Goes Electro est un duo formé en 2007 par Antoine Souchav’ et Michel Bananes Jr
mélangeant les sonates baroques de Domenico Scarlatti et la musique électronique. Avec force
rythmiques et lignes de basse frénétiques et dans une version librement adaptée de la partition, la
musique se révêle dansante et généreuse, toujours rapide et entêtante, où le jeu instrumental tient
une place essentielle.
 
Le résultat de leur travail est très énergique, rappelant le travail de Wendy Carlos (BO d’Orange mécanique), Jean-Jacques Perrey (PopCorn et les bruitages électroniques de 2001, l’Odyssée de l’Espace) ou encore le japonais Isao Tomita. Leur spécificité est sans doute dans l’ajout de cette dimension dansante qu'ils essayent d’insuffler dans les disques et concerts.