Salon international du livre de l’arsenal

calendar 31 Mai — 3 Juin
adress Musée de l’Arsenal 10-12, rue Lavrska
Salon international du livre de l’arsenal
 
 

billets scène « Café Europe »

Écrivain français, maître reconnu des "thrillers", auteur d'un roman d'aventures et de plusieurs "petites histoires noires" pour les jeunes.
Modérateur: Matthieu Ardin
Organisateur: Institut français d’Ukraine
 
Louis Sanders (de son vrai nom Élie Robert-Nicoud) né à Paris en 1963, est un écrivain français, spécialisé dans le roman policier et la littérature d'enfance et de jeunesse.
 
Apres les années d’études en Grande Bretagne, il revient vivre en France avec son épouse anglaise et s’installe dans le Périgord. Il amorce une carrière de traducteur et d’éditeur. Sa vie en Dordogne au sein d'une communauté anglaise lui inspire le sujet de son premier roman policier, Février (1999), qu'il fait paraître en ayant recours pour la première fois au pseudonyme Louis Sanders. Il obtient le Grand Prix du Roman noir français du festival du film de Cognac 2003 pour Passe-temps pour les âmes ignobles (2002), qui raconte les mésaventures de plusieurs Anglais, habitant en Dordogne, qui découvrent par hasard qu'un roman, mis en vente dans une librairie locale, révèlent bon nombre de leurs forfaits et qui cherchent à en retrouver l'auteur, ce qui occasionne une série de morts violentes.
 
Maitre reconnu des « polars », Louis Sanders a également publié un roman d'aventures (Les Naufrageurs, 2004) et quelques « petits noirs » pour la jeunesse. Son dernier livre Scènes de boxe, publié sous son vrai nom en 2017, raconte le « noble art », sa beauté et ses tragédies.
 
Avec traduction consécutive en ukrainien

billets business-scène

Par Jean-Guy Boin, économiste et sociologue, directeur général du Bureau international de l’édition française (BIEF) de 2000 à 2017
Programme «Booking the Future» / EUNIC en Ukraine, Culture Bridges.
Coordinatrice : Olga Zhuk

billets business-scène

Rencontre avec Jean-Paul Hirsch, directeur commercial et attaché de presse des éditions P.O.L.
En collaboration avec l’Institut français d’Ukraine.
Programme «Booking the Future» / EUNIC en Ukraine, Culture Bridges.
Coordinatrice: Olga Zhuk

billets scène « Café Europe »

Écrivaine française, auteure de plus que 20 romans traduits en plusieurs langues, lauréate du Prix Médicis et du Prix des Prix.
Modérateur: Matthieu Ardin
Organisateur: Institut français d’Ukraine
 
Née en 1969, à Bayonne, Marie Darrieussecq est principalement connue comme écrivaine. Elle a aussi été psychanalyste. Elle a également été enseignante à l’université Lille 3, chroniqueuse sur France Culture en 2012 et, depuis 2014, membre du conseil stratégique de la recherche. Ancienne élève de l’École normale supérieure et agrégée de lettres modernes, elle réussit de brillantes études littéraires tout en écrivant ses premiers manuscrits. Elle reçoit à 19 ans le Prix du jeune écrivain pour une nouvelle. Sa carrière d’auteure est propulsée par la publication de son premier roman Truismes, en 1996, aujourd’hui best-seller traduit dans plus de 40 langues. Elle a depuis écrit plus de 20 livres, tous ou presque publiés chez P.O.L. en France : principalement des romans de fiction, mais également une pièce de théâtre (Le musée de la mer), un conte (Claire dans la forêt), un essai (Rapport de police) et une traduction (Tristes Pontiques d’Ovide, traduit du latin). En 2013, elle reçoit le Prix Médicis et le Prix des Prix pour son livre Il faut beaucoup aimer les hommes. Son dernier roman s’intitule Notre vie dans la forêt a paru en France en 2017 chez P.O.L. Cette dystopie inquiétante et parfois pleine d’ironie raconte sous forme de monologue un monde dominé par les drones et les robots, une sorte conte philosophique sur notre époque.
 
Personnalité engagée, elle est depuis 2001 la marraine du réseau DES France, association d’aide et d’information aux victimes du Distilbène, marraine de Bibliothèques sans frontières, et de diverses associations de promotion de l’enseignement populaire. Elle tient des chroniques dans l’Obs, Beaux Arts Magazine, Charlie Hebdo et Artreview.
 
Avec traduction consécutive en ukrainien

Télécharger le programme