Геометричне мистецтво Кельтів

IV° французько–українська археологічна конференція
«ГЕОМЕТРИЧНЕ МИСТЕЦТВО ВІД ПРЕІСТОРІЇ ДО СУЧАСНОСТІ»
КИЇВ, квітень 2015
 
Геометричне мистецтво кельтів
 
Résumé
L’art celtique à son apogée (IVe -  IIIe s. B. C.) a laissé de côté le récit, les représentations humaines et animales, pour développer un graphisme curviligne couvrant totalement ses supports en deux ou trois dimensions. Des motifs enchaînés et des symétries ternaires émergent des visages, des monstres et des végétaux, mais bientôt ils laissent la place à une totale abstraction, comme par exemple dans l’art monétaire. Une lecture très attentive révèle une symbolique, un langage dont nous n’avons pas la clé. La découverte de la coiffe du Glauberg (Hesse) déplace les limites entre réalisme et abstraction.
 
Olivier Buchsenschutz
O. Бухсеншутц
(CNRS, UMR 8546 AOROC, Париж)