fbinstagrammailvk

Cinéclub en Mars: Spécial César

06.03.2017

La cérémonie des César récompense comme chaque année en France à la fin du mois de mars le meilleur de la production cinématographique nationale ; aussi, pour faire suite à l’édition annuelle de cette fameuse et immanquable cérémonie, le ciné-club vous propose deux films qui ont été multi-récompensés lors des précédentes éditions.

Le 13 mars à 19h
Cinéma Kiev
19, rue Velyka Vassylkivska

Timbuktu, réalisé par Abderrahmane Sissako
7 César en 2015 : Meilleur film, Meilleur réalisateur, Meilleure photographie, Meilleur son, Meilleur montage, Meilleur scénario original, Meilleure musique
Film en français sous titré en russe
SYNOPSIS:
Non loin de Tombouctou tombée sous le joug des extrémistes religieux, Kidane  mène une vie simple et paisible dans les dunes, entouré de sa femme Satima, sa fille Toya et de Issan, son petit berger âgé de 12 ans.
En ville, les habitants subissent, impuissants, le régime de terreur des djihadistes qui ont pris en otage leur foi. Fini la musique et les rires, les cigarettes et même le football… Les femmes sont devenues des ombres qui tentent de résister avec dignité. Des tribunaux improvisés rendent chaque jour leurs sentences absurdes et tragiques.
Kidane et les siens semblent un temps épargnés par le chaos de Tombouctou. Mais leur destin bascule le jour où Kidane tue accidentellement Amadou le pêcheur qui s'en est pris à GPS, sa vache préférée.
Il doit alors faire face aux nouvelles lois de ces occupants venus d’ailleurs…
BANDE ANNONCE
ACHETER DES PLACES


Le 20 mars à 19h
Cinéma Kiev
19, rue Velyka Vassylkivska

Séraphine, réalisé par Martin Provost
7 César en 2009 : Meilleur film, Meilleure actrice, Meilleure musique, Meilleure photographie, Meilleurs costumes, Meilleurs décors, Meilleur scénario original
Film en français sous titré en ukrainien
SYNOPSIS:
En 1913, le collectionneur allemand Wilhelm Uhde, premier acheteur de Picasso et découvreur du douanier Rousseau, loue un appartement à Senlis pour écrire et se reposer de sa vie parisienne. Il prend à son service une femme de ménage, Séraphine, 48 ans. Quelque temps plus tard, il remarque chez des notables locaux une petite toile peinte sur bois. Sa stupéfaction est grande d'apprendre que l’auteur n’est autre que Séraphine.
S’instaure alors une relation poignante et inattendue entre le marchand d’art d’avant-garde et la femme de ménage visionnaire.
BANDE ANNONCE
ACHETER DES PLACES

LETTRE D'INFORMATION

LE PRINTEMPS FRANCAIS

PORTAIL DES ETUDIANTS

PORTAIL DE LA MÉDIATHÈQUE

mediatheque

CULTURETHÈQUE

portail du cinema

JOURNEES DE LA FRANCOPHONIE

RÉSEAU FRANÇAIS EN UKRAINE

RÉSEAU FRANÇAIS EN UKRAINE