Espace(s) public(s) fragmenté(s) et à succursales multiples

calendar 5 Novembre
clock 19h00
adress Institut français d’Ukraine / Médiathèque 84, rue Hontchara

« Espace(s) public(s) fragmenté(s) et à succursales multiples »,
Conférence de Jean-Marc Poinsot

L’Institut français d’Ukraine poursuit, avec cette conférence, le cycle « L’espace public : mobilisations, engagements, appartenances » conçu et réalisé avec le soutien du Fonds d’Alembert.

L'espace public de l'exposition est-il encore un espace libre de débat ou un lieu conditionné. Pierre Huygue et Wesley Meuris adoptent des stratégies critiques très différentes bien que comparables. Non seulement ils proposent des "objets" inédits dans des présentations en tension avec l'institution qui les accueille mais aussi interrogent les fondements même de l'exposition. Cette conférence s'appuiera sur la première véritable rétrospective de Pierre Huyghe au Centre Pompidou en 2013 et sur quelques séries de travaux de Wesley Meuris pour mettre en avant leur capacité à occuper ou à traiter de façon critique cet espace qui leur parait si contraint et si limité.

Jean-Marc Poinsot est historien de l’art contemporain, professeur émérite d'histoire de l'art contemporain à l'université Rennes 2. Dans le cadre de la Biennale de Paris de 1973, il a dirigé une enquête sur les équipements et structures consacrés à l’art contemporain dans le monde. Lors de la Biennale de Paris en 1980, il a organisé le colloque « Penser l’art contemporain ». De 1979 à 1982, Jean-Marc Poinsot a occupé le poste de conseiller artistique régional pour la Bretagne. C’est alors qu’il a mis en place le premier Fonds régional d’art contemporain en France (1980), et a réorganisé une documentation spécialisée sur l’art contemporain. Une des axes de ses recherches c’est l’étude muséologique sur les différents modes de présentation des oeuvres dans l’espace architectural et institutionnel du musée, sur les stratégies des grandes expositions. Il s’est aussi intéressé à des artistes qui ont questionné de manière originale l’espace et le discours de l’exposition. Il a fondé en 1989 avec des collègues critiques d'art les Archives de la critique d'art dont il est président. Il est le directeur de la revue de l'édition internationale sur l'art contemporain Critique d'art. Il a publié, entre autres, L'Atelier sans mur, 1991 et Quand l'Oeuvre a lieu, l'art exposé et ses récits autorisés, 1999.

Entrée libre

Avec traduction consécutive en ukrainien