fbinstagrammailvk

Approches méthodologique et formelle dans l’art géométrique : l’exemple des khatchkars

 
IV° colloque franco-ukrainien d’archéologie
« L’ART GEOMETRIQUE DE LA PREHISTOIRE A NOS JOURS »
Kiev, avril 2015
 

 

Approches méthodologique et formelle dans l’art géométrique : l’exemple des khatchkars du Caucase 
 
Résumé
Les khatchkars (pierre à croix arménienne) reflètent un aspect original du christianisme arménien depuis le Moyen Âge. On dénombre plusieurs milliers de khatchkars répartis inégalement dans l’espace et dans le temps. Ils ont été sculptés sur l’ensemble de l’Arméniehistorique – Arménie, Turquie de l’est, Nakhitchevan, région d’Artsakh, région du Djavakhk dans le sud de la Géorgie et nord de l’Iran – mais aussi au-delà (Tbilissi, la Crimée, la Cilicie...). Très différente en densité et en qualité selon les régions, cette production « sacrée », forme un ensemble homogène, spécifique et d’une grande variété ornementale, en particulier géométrique. Les premiers sont approximativement datés du IXe siècle. Le maintien de la forme, de la pierre et de la croix dans sa création et la permanence de son champ d’utilisation, lui confère une homogénéité conceptuelle depuis ses origines. Cet exposé présente la méthodologie pour étudier le corpus (669 pièces) des khatchkars de Jérusalem et d’Ispahan. Le décor géométrique est étudié sur trois niveaux : l’espace, les compositions et les motifs. La formalisation utilisée a permis de classer ces pièces par des techniques statistiques et d’en déterminer une typologie. 
H. Khatchadourian (Archéologies d'Eurasie, Paris) 
 

LETTRE D'INFORMATION

LE PRINTEMPS FRANCAIS

PORTAIL DES ETUDIANTS

PORTAIL DE LA MÉDIATHÈQUE

mediatheque

CULTURETHÈQUE

portail du cinema

JOURNEES DE LA FRANCOPHONIE

RÉSEAU FRANÇAIS EN UKRAINE

RÉSEAU FRANÇAIS EN UKRAINE